51tX4HsKvmLQuelle enfance que celle d'Anna ! Elle a grandi dans un pays en proie à la guerre civile, elle a vu les habitants de son village massacrés, puis elle a connu l'orphelinat avant l'exil pour les Etats-Unis. A 22 ans, elle entre au service d'un couple de riches Californiens. Plus que la gouvernante des enfants, Anna devient le métronome de la famille. Celle qui, à son insu, embellit le quotidien de chacun.
Anna possède un don. Puisant dans cette force intérieure qui lui a permis de survivre, elle va se dévouer et veiller sur eux sans rien demander en échange. Jusqu'au jour où le destin lui offre enfin un cadeau... Optimiste, apaisant... Les qualificatifs n'ont pas manqué pour décrire ce roman qui a suscité l'engouement dans les dix pays où il a été publié, notamment en Scandinavie où tous les livres de Cecilia Samartin sont des best-sellers.

 

La petite fille cachée par sa mère dans le meuble étroit sous la machine à coudre, pendant que toute sa famille et les gens de son village se font massacrer, est une image qui marque le lecteur. Il ne peut ensuite que souhaiter découvrir la vie de  ce personnage hors du commun. Le thème de la résilience est au coeur de l'histoire, comme un fil conducteur. (Feuille)

Née en 1961 à La Havane, élevée à Los Angeles, Cecilia Samartin étudie la psychologie avant de devenir thérapeute, oeuvrant principalement auprès de la communauté latino de Californie.