44644313

Il neige sur toutes les montagnes, dans le ciel passent des volutes blanches, des gerbes de cristal. Les toits immaculés se reposent dans un profond silence et la lumière jaillit de tout comme une ode majestueuse que seule la nuit peut capter.

Cette peinture n'est pas récente, mais je reprends dans mes archives ce que mes sept ans de nuits de veille m'ont inspiré.

Aujourd'hui je vois le jour, je vis le jour, mais les jours ressemblent parfois à des nuits, le charme en moins. Pourtant je ne regrette rien à ce passé.

Il pleut. ici il pleut. il vente. ici il vente. Parfois un rayon de soleil m'éblouit à travers la fenêtre de mon bureau, et je l'entr'ouvre pour sentir l'air arriver jusqu'à moi. La nuit je laisse aussi ma fenêtre entr'ouverte et je prends le vent pour  respirer.

 

J'écoutais ce matin France Musique, un nouveau livre vient de paraître: "Quand le beauté nous sauve". Il serait peut-être intéressant que je me le procure. J 'ai entendu l'auteur 9782221114087s'exprimer et ça m'a donné la pêche pour la journée.La beauté m'a sauvé bien des fois me donnant à la fois ce détachement indispensable face à la laideur ou médiocrité,  et cette attirance salvatrice, ce recentrage, cette introversion apte à s'exprimer.

 

 

j'écoute un morceau de musique envoyé par mail en cadeau et l'envie d'écrire ou de de peindre frappe à mon coeur. Mais je dois écrire bien d'autres choses avant, sur des sujets plus professionnels, assise à mon bureau en regardant la pluie et l'éphémère soleil !